La moto

Page en construction adaptée d’après Handicap Motards Solidarité.

La pratique de la moto avec une prothèse nécessite quelques adaptations mais est possible. Les modifications doivent être adaptées au cas par cas, et dans ce domaine, l’expérience de ceux qui se sont gratté la tête avant vous est précieuse. A titre d’exemple, vous pouvez lire le témoignage de Jean-Luc Obadia (voir la page liée), qui est amputé fémoral droit et qui est remonté sur une moto plusieurs années après son accident. Vous pourrez constater que son témoignage est rempli d’une foule de détails techniques qui ne sont pas inutiles et pourront vous faire gagner du temps si, vous aussi, vous décidez de remonter sur une moto.

A titre indicatif, d’autres exemples de modifications vous sont proposées ci-dessous. Si vous avez des informations à partager sur ce sujet avec d’autres amputés, laissez nous un mail, votre aide sera précieuse.

Le sélecteur de vitesse se trouvant à gauche, la pratique de la moto par les personnes amputées en tibial ou en fémoral de ce côté nécessite une adaptation. Plusieurs solutions sont possibles (voir photos) :

  • La modification du sélecteur permettant le passage des vitesses uniquement par appui de talon, en particulier pour les amputés tibiaux gauche,
  • Le mise en place par un équipementier d’un sélecteur électronique avec un contacteur au guidon à l’index droit (utile pour les amputés tibiaux comme les amputés fémoraux).
  • Pour les amputations de membre supérieur, une prothèse spécifique avec amortisseur doit être conçue (voir photo ci-dessous)

 

Pour en savoir plus :